Pourquoi faut-il définir l’événement de crise financière ?

L’événement est une pré-notion, en cela il correspond à un danger épistémologique potentiel ; celui de laisser les idées et les connaissances premières réfléchir à la place du chercheur. Rapidement, nous pouvons relever la forme journalistique de l’événement et la forme de la quotidienneté des individus ; les journalistes qualifient d’événements tout ce qui leur semble sortir de l’ordinaire (mais aussi tout ce qui est attendu mais a une ampleur importante – sommet international par exemple), l’événement est selon eux par essence extra-ordinaire ; les individus au quotidien célèbrent aussi des événements – mariage, naissance – pour leur qualité extra-ordinaire. Cependant, cette qualité, seule, n’indique rien – ou au mieux une ontologie possible – sur ce qui constitue l’événement dans toute sa dimension sociale. Il faut donc faire l’effort de préciser ce que la notion d’événement signifie et, force est de constater, que les définitions ne manquent pas.

Continuer la lecture de Pourquoi faut-il définir l’événement de crise financière ?

Considérer les imaginaires dans sa démarche de recherche

En insistant sur l’ancrage social du processus d’innovation technique ou en dénichant le sens et les motivations des pratiques des consommateurs-usagers, les sciences sociales et en particulier les sciences de l’information et de la communication ont acté l’importance de se pencher sur les imaginaires. Les imaginaires transitent au travers des individus et groupes d’individus. Ils viennent s’articuler et même s’inscrire dans nos artefacts. Ils sont à l’œuvre dans un processus historique qui voit évoluer une société de manière non prévisible au travers d’un dialogue entre idéel et matériel1. C’est ainsi que nous pouvons analyser, après coup, de quelle manière les imaginaires sont venus appuyer de grands projets incorporant les TICs et lire ces grands projets en évitant tout déterminisme technique.

D’un autre côté, dire que l’imaginaire est majeur et même originel dans la lecture des faits et événements peut être source de nombreux malentendus sur son potentiel explicatif. Cet article a pour objectif d’appuyer l’intérêt de l’imaginaire pour penser la démarche critique tout en soulignant ses limites.

Continuer la lecture de Considérer les imaginaires dans sa démarche de recherche